BIOGRAPHIE



Jean-François fait ses premières armes avec la naissance de la bande Fm et l’émission Vibration dont il est l’animateur.

Les voyages forment la jeunesse, et au retour de ses différents séjours (en Afrique, en Asie aux états unis), il reprend le fil avec la scène rock,
puis travaille avec Jimmy Gallier sur le guide de la musique et collabore à la création des éditions Jigal polar.

En 1999 il rejoint Paul Scemama au Studio Belleville et monte ensemble les labels Jazzenvil et ElectroBel (Hervé Krief, Pibo Marquez, Tuna Otonel),
puis il enchaine avec les éditions Penny Lane, pour des musiques de jeux vidéo (Taxi 2, Rayman 2..) et des albums atypiques (Le brut Orchestra).

Après une incursion dans le domaine du luxe (Hermès), il revient vers la musique, de films, cette fois, collabore avec Bernard Grimaldi (Fipa d’or
en 2008) et les studios Antenna, Bashung, Nuttea, Amel Bent, Birdy Nam Nam (victoire de la musique) Il réalise également les albums d’Allain,
de Garance et de Christophe Vinet… compose la musique des films Karma, la vie d’une orange, le paquet et de la Pièce de théâtre sur la liste rouge
de Marc Michel Georges.

Jean François Tifiou est aujourd’hui secrétaire général adjoint de l’union des compositeurs de musique de films et l’auteur du roman
« De quimper à Cayenne le singulier destin d’une Bretonne » et du « Singulier voyage d'une Bretonne » qui vient de paraître aux éditions Feed Back.

LIVRES


Nous sommes en Bretagne, au milieu du XIXe siècle, près de Quimper, une petite fille voit le jour : Marie Corentine. Dure est la vie en ce siècle appelé « le siècle noir ». Bien que née dans une famille modeste, la petite a des dispositions prometteuses. Hélas, un singulier destin en décidera autrement…

Le livre, fondé sur des recherches qui ont entraîné l’auteur de Bretagne en Guyane, nous raconte la vie de son arrière-grandmère. La première partie du livre nous fait partager la vie, voire la survie d’une famille bretonne de « basse extraction ». Il nous fait ensuite découvrir le bagne, son règlement, la vie, plus ou moins régentée par l’État français.

On s’attache à Marie-Corentine et l’on partage sa force de caractère, ses moments d’abattement, jusqu’à son dernier soupir, loin de son fils, loin de sa terre bretonne.

Voir le site

(4ème de couverture) :

Cet album de photos inédites nous convie dans l’intimité du voyage d’une vie. Sans voyeurisme, sans complaisance, sans artifice. Avec ses joies, ses malheurs et ses espoirs.

L’histoire de cette femme est aussi notre histoire, philosophique, politique, sociologique, poétique et bien sûr historique. Marie-Corentine Cariou a quitté malgré elle sa ville, sa maison, son pays pour la traversée d’un destin hors du commun qui finira en Guyane française à Saint Laurent du Maroni.

En attendant, ces clichés centenaires nous racontent l’histoire des hommes et des femmes de notre pays, de cette Bretagne d’antan à la fois vivante, dure et particulièrement austère.

Patrick Poivre-d'Arvor

Voir le site

PHOTOS & VIDEOS


Contact